Rechercher

Walibi 2020 : Nouvelle mascotte pour le parc

Les trois parcs d’attractions Walibi de la Compagnie des Alpes l’ont officiellement annoncé : une nouvelle mascotte fera son apparition dans les parcs. Ce nouveau « Walibi » devrait ainsi mettre définitivement au placard les W.A.B. et les SkunX issus du rebranding de 2011 qui n’auront jamais vraiment réussi à s’imposer.


Teaser officiel publié sur les réseaux sociaux


Des signes avant-coureurs de ce changement de mascotte étaient déjà perceptibles depuis quelques saisons et ce n’est pas sans grande surprise que l’on a découvert l’information publiée sur les réseaux sociaux officiels ce mardi 3 mars 2020 : une nouvelle mascotte fera son apparition dans les trois parcs Walibi de la Compagnie des Alpes (CDA), à savoir Walibi Belgium, Walibi Holland et Walibi Rhône-Alpes.


Un rebranding raté


La Compagnie des Alpes, qui acquiert les parcs Walibi en 2006, décide très vite de renouveler totalement le kangourou et de lui créer un tout nouvel univers permettant, c’est le souhait de la CDA, de développer la marque en dehors de ses parcs.


L’univers choisi est celui des groupes musicaux et la trame de fond est somme toute assez simple : deux frères-ennemis au look très « d’jeuns », Walibi et Squad, rivaliseront et s’affronteront à travers leur groupe « pop-rock » respectif, les W.A.B. et les SkunX.


Walibi et son frère Squad, les mascottes du rebranding de 2011


Ce rebranding est officiellement lancé dans les parcs en 2011 et s’accompagne de très nombreux changements : nouveau logo, rethématisation d’attractions et de points de vente, développement du merchandising… Métamorphoses faisant fi du passé et des zones existantes et allant vers le thème unique : l’univers musical.


Oui, mais voilà : le concept ne convainc pas totalement les visiteurs et s’essouffle rapidement. Et le rebranding de devenir un échec cuisant


Un kangourou mythique


Ce qui explique en partie ce bide est le fait que la Compagnie des Alpes n’ait que trop peu estimé la valeur symbolique et affective que représentait le gros kangourou orange pour une grande partie des visiteurs et surtout pour les Belges.


Eddy Meeùs, fondateur du parc, et sa mascotte Walibi


C’est en 1975 qu’Eddy Meeùs, un investisseur belge, crée le parc Walibi, à 30km à peine de Bruxelles, dans le but premier de vendre et d’exploiter le « Téléski nautique » dont il vient d’acheter les droits.


Le nom du parc est fait des deux premières lettres des trois communes sur lesquelles il se situe : Wavre, Limal et Bierges. La ressemblance de ce nom avec le mot « wallaby » permet rapidement à Eddy Meeùs et son équipe de se trouver une mascotte : le kangourou Walibi était né et c’est grâce au crayon de Guy Dessicy qu’il obtient son apparence (il est alors représenté sur des skis, symbolisant ainsi l'activité principal du site !).


Premier logo de Walibi


Au fil des développements de ce qui deviendra le « Groupe Walibi », le kangourou établit ses quartiers en France (Walibi Rhône-Alpes en 1989, Walibi Schtroumpf en 1991 et Walibi Aquitaine en 1992), mais aussi en Hollande (Walibi Flevo en 1994).


Six Flags rachète le groupe en 1998 et supprime la mascotte et le nom Walibi dans deux de ses parcs, les belge et hollandais, pour y installer Bugs Bunny et ses Looney Tunes à partir de 2000 en Hollande et de 2001 en Belgique. Les parcs français, eux, conserveront le nom et la mascotte Walibi.


Les Looney Tunes prennent possession du parc en 2001


Suite à des problèmes financiers, le groupe Six Flags revend finalement ces parcs en 2004 à Palamon Capital Partners L.P. et le kangourou fait son grand retour en 2005, flambant neuf, plus moderne et, surtout, accompagné de nouveaux amis.


Le retour du kangourou en 2005


Un nouveau Walibi accueilli avec enthousiasme par le public (à qui il manquait tant !) qui ne sera pourtant utilisé que cinq années, avant d’être abandonné pour l’univers musical…


Un renouveau en 2020 ?


La nouvelle mascotte a enfin été présentée le 20 mai 2020 ! Il reste encore à la découvrir en version réelle, dans les parcs, mais ça, ce ne sera pas avant 2021 !