Rechercher

Walibi Belgium : Notre avis sur Kondaa

Ce jeudi 13 Mai, nous nous sommes rendus chez les Belges, et plus précisément à Wavre où se trouve le parc Walibi Belgium. La raison de notre visite au parc, c'est la nouveauté 2021 : Kondaa. Faisons donc le point ensemble sur cette nouvelle bête !

Kondaa c'est quoi ? C'est un Méga-Coaster du constructeur Intamin qui possède des statistiques fort intéressantes à première vue. Une hauteur de 50 mètres, 20 secondes d'airtimes et des éléments originaux. La nouveauté 2021 ne se résume pas qu'à cela, c'est également une extension d'"Exotic World" accueillant déjà Tiki Waka qui comprend désormais Kondaa, Kondaala (attraction pour junior), un bloc sanitaire et un nouveau restaurant fast food.


File d'attente & thématisation de Kondaa

La zone en général est relativement petite mais plutôt bien thématisée par des sculptures de créatures, de bois et de végétation. On ressent un bel effort dans les décors même si à certains endroits, la végétation n'est pas encore très présente, notamment dans la file d'attente de Kondaa. Cela devrait s'étoffer avec les années !

Nous nous engageons donc dans la file d'attente du coaster, qui est pleine à craquer et annonce 90 minutes d'attente. C'est une attente entièrement en extérieur proposant quelques belles vues sur Kondaa, mais la végétation qui n'a pas encore pris sa place nous fait ressentir un vide de thématique.

Et c'est la que commence une attente interminable. Toutes les 15 minutes, la bête encore capricieuse s'arrête pendant 5 minutes, puis repart avec 2 à 3 trains vides avant de reprendre l'embarquement des visiteurs. Cela reste compréhensible au vu de l'ouverture toute récente. L'attraction est encore en rodage certes mais un peu de communication n'aurait pas été de refus. (Annonce micro ou Automatique).

C'est après pas moins de 2h15 d'attente, que nous arrivons dans la gare abritant la créature. La station du coaster est vraiment très belle, avec une ambiance semblable à celle de Black Mamba. L'excitation monte et c'est à nous d'embarquer !

Embarquement pour Kondaa !

On s'installe à bord, siège confortable comme son confrère Taron et le train démarre dans une petite ambiance sonore et lumineuse. L'ascension des 50 mètres débute, les gens applaudissent, et c'est le couac. Notre train s'arrête au 2/3 du lift, on était si près du but ! On se retourne et on comprend vite que le train devant nous n'a pas quitter la zone de frein finale, empêchant le départ du notre. Après quelques minutes, un employé du parc vient à notre rencontre et nous informe que cela ne durera pas et que nous allons bientôt repartir.

L'évacuation du train sur la zone de frein finale a été faites puis remis en gare.

Toutes ces pannes viennent notamment de capteurs capricieux qui nécessite à l'attraction une remise à zéro. Après 10 minutes en haut du lift, observant patiemment le parc et les environs depuis nos 40 mètres de haut, le train fini l'ascension avant d'entamer ce parcours.

(On remerciera EDBattraction qui a immortalisé le moment)

Nous dévalons la première descente, et quelle première descente ! Une efficacité redoutable ! On se sent aspirer et décollons littéralement du siège. S'en suit une simple bosse, proposant un air-time tout en douceur et longueur.

On enchaine avec l'élément que nous attendions peut-être le plus, une bosse incliné vers l'extérieur. Finalement pas si sensationnel que ça mais on a cette impression de plonger assez unique. A ce moment, on ressent un manque de vitesse pour atteindre quelque chose de fantastique.

Après cette petite déception, on arrive sur le non-inverted cobra roll. Cet élément s'avère assez fun et très désorientant, on ne sait plus vraiment où l'on se situe mais on perd encore malheureusement encore un peu de vitesse.

La suite et fin de parcours est constituée de virages, d'un wall stall incliné à 0G (unique au monde), et de successions de bosses. Les air-times sont présent mais restent relativement doux. Est-ce qu'on en attendait trop ? Oui, mais il faut aussi prendre en considération plusieurs facteurs. Notamment les nombreuses pannes qui fait que le coaster n'a pas le temps de chauffer normalement.

Verdict : Kondaa est une superbe machine sans aucun doute, mais on s'attendait sincèrement à quelque chose de plus poussif. Le train perd beaucoup de vitesse et on ressent clairement ce petit manque dès la mi-parcours. Pour pouvoir profiter pleinement du coaster, il faudra revenir en période estivale avec une opération sans coupure pour voir ce qu'il a vraiment à nous proposer sous le capot !

685 vues