top of page

Le Jardin d'acclimatation | Bilan de notre journée "Presse" et quel avenir pour le parc ?

Le Jardin d'acclimatation est un parc unique, en quoi est-il très différent des autres ?

Une visite au jardin d'acclimatation, ce n'est pas comme une visite d'un parc d'attractions classique, c'est ce que nous explique Vincent Ciardi le responsable des attractions et animations du jardin (qui a répondu à nos questions en visio-conférence) et son directeur Marc-Antoine Jamet que nous avons écouté lors de la conférence de presse en mars 2023. Le lieu était à l'origine un jardin qui a ouvert en 1860 puis est devenu un parc d'attractions en 1926, il n'a donc pas été conçu au départ pour recevoir des attractions (au sens mécanique du terme).

Les dirigeants du parc travaillent donc en permanence avec cette singularité qui peut s'avérer être une force car le parc a su marquer sa différence ! D'ailleurs à la différence de beaucoup de parcs celui-ci est ouvert 365 jours par an et est accessible dès 7€, ce qui est très abordable...


Pour cette nouvelle année 2023, le directeur nous invite a tester le nouveau site internet (d'un budget de 500 000€) qui se veut plus intuitif, avec plus de possibilités et un tunnel de vente optimisé voici le lien pour préparer au mieux votre future visite:

Vous pourrez y consulter les horaires du parc, les animations et accéder à la billetterie.


Nous apprenons également que les employés du parc seront habillés par Louis Vuitton dès avril 2023. Voici une photo des futurs tenues.

Les tenues du Jardin d'Acclimatation ©Sylvain Bachelot


Le parc a depuis quelques années beaucoup changé suite au budget de 60 millions d'euros débloqués en 2017 (NDLR le parc a d'ailleurs été fermé durant l'hiver 2017/2018 pour dépenser en partie cette somme pour une profonde restauration )


Les temps forts de l'année 2023

Monsieur Jamet pointe alors les temps forts de l'année avec, pour débuter, les traditionnelles chasses aux œufs qui auront lieu les dimanche 2 et 9 avril 2023. Du jeudi 18 au dimanche 21 mai (week-end de l'ascension) se tiendra la 2ème édition du festival de magie. Les vacances de pâques accueilleront le cirque et enfin le 14 mai aura lieu Holi! la fête indienne des couleurs.

Holi au Jardin d'Acclimatation - Paris @Sylvain Bachelot


En juin/juillet auront lieux de nombreux évènements musicaux (fanfares, harmonies, orchestres, etc) puis pour clôturer juin le 28 une fanfare norvégienne, le 5 juillet une fanfare danoise et en juin/juillet la présence de 10 formations d'université américaines pour résonner dans le parc.

Le 21 juin sera marqué par une boum pour les enfants avec le DJ Martin Solveig.

Le bal du 14 juillet prendra place au parc pour le 2ème fois.


Tout au long de l'année d'avril à septembre la Grande parade du jardin fera son apparition: 15 et 16 avril, 28 et 29 mai, 8 et 9 juillet et 16 et 17 septembre.

©sylvainbachelot_12

La fête de l'Asie se tiendra les 9 et 10 septembre suivie par la fête de la moisson les 30 septembre et 1er octobre. Venez vous faire "gentiment" peur du 7 octobre au 12 novembre avec la 3ème édition de la "Dia de los muertos".

Le parc clôturera l'année 2023 avec la féérie de Noël du 18 novembre au 31 décembre. Mais n'oubliez pas que le parc est ouvert 365 jours par an.


Les amateurs d'art seront ravis de savoir que le parc propose 3 expositions durant cette année: "Dreamland, make up for ever academy" du 22 avril au 29 mai (des photographies de corps peints et maquillés), "Cultivons nos forêts, cultivons notre avenir" de la Maison hennesy du 5 juin au 9 juillet et enfin en septembre et octobre, une exposition sur le rugby qui fête ses 200 ans.


Nous avons eu la chance de passer la journée dans le parc et notre bilan est unanime car le parc propose, dans un équilibre parfait, de belles attractions, des expériences inédites (par exemple entrer dans une volière), des animations de qualité (parades, spectacles, etc...) et des espaces verts paysagés très bien travaillés dans un espace ancien qui a gardé tout son charme.

 

Nous avons eu la chance de nous entretenir avec Vincent CIARDI, responsable des attractions. Voici un résumé de vos échanges.


Quelle histoire vous lie au Jardin d'acclimatations ?

Au départ, Vincent comptait être opérateur au jardin d'acclimatation sans autre projet, mais son CV marqué d'un diplôme d'ingénieur lui a permis d'accéder à un poste plus élevé, il est aujourd'hui responsable des attractions, un rêve ! Sa jeunesse passée aux manettes du manège de ville de ses grand-parents avait tracé cette carrière. Vincent a donc un regard technique et créatif pour le choix des attractions, animé d'une véritable force de proposition pour faire évoluer le parc.


La dernière nouveauté du parc est étonnante, pouvez-vous nous ne dire plus ?

« La toupie » est une attraction conçue pour le parc. Vincent a par exemple apporté l'idée de mettre des manches dans les nacelles plutôt que des boutons pour retrouver le côté authentique du manège. Le design a été travaillé avec Thierry Retif.

Vincent s'est même battu pour avoir un manège made in France de chez Someplas ! En 3 mois l'attraction a atteint son objectif qui était fixé sur un an en terme de fréquentation. Cette toupie était aussi une volonté d'avoir une attraction qu'on ne trouve pas ailleurs. Vincent gère les attractions mais s'occupe également des parades et animations et ne manque pas d'imagination.

Un projet à 250000/300000€ pour un manège fabriqué en France à proximité d'Amiens (NDLR)


Combien ça coûte de venir au jardin d'acclimatation ?

C'est facile car le parc est accessible en métro/RER/bus et reste ouvert tous les jours de l'année. Le tarif est de 7€ pour visiter le jardin sans attraction mais avec les spectacles de Guignol, les aires de jeux, les espaces aquatiques et les parades. Il faudra compter 46€ pour une place (non datée) avec attractions en illimité pour un achat web.

Pour les pass illimité il faudra regarder la période (3 différentes donc les tarifs vont de 27€ à 38€ pour un billet daté et 29€ à 49€ pour un billet non daté/sur place). Le parc propose aussi des tarifs avantageux si vous venez à plusieurs (exemple si vous venez à 4 avec un billet daté l'entrée sera entre 20,5 et 36,75€ par personne selon la date). Nous vous invitons à consulter le site du parc pour connaître tous les tarifs.


La cible principale du Jardin d'Acclimatation, c'est la famille. Les nouveautés doivent aller en ce sens ?

La politique du parc est clairement focalisée sur le bien-être des familles, tout est donc tourné vers cette cible, c'est pour cette raison que les sensations y sont modérées mais néanmoins présentes (Speed Rocket du constructeur Gerstlauer fait très bien le job). Vincent nous indique aussi que le parc est le 4ème plus fréquenté de France avec 2 millions de visiteurs par an (à titre d'exemple, Nigloland reçoit environ 700 000 visiteurs) avec un public de parents et grand-parents accompagnés d'enfants en grande partie. Le jardin d'acclimatation est ouvert tous les jours et doit entretenir 18 hectares d'espaces verts quotidiennement, cet entretien coûte très cher et donc limite les investissements du parc.

C'est pour cette raison en parti que le parc ne peut pas investir des millions pour des attractions vertigineuses régulièrement. Mais peu importe on vient ici pour le cadre verdoyant en plein Paris avec 3 zones distinctes : la zone thématique inspirée par les machines, le steampunk et retro-futurisme, la zone dite « La ferme » et enfin la zone « Paris nature » (sans attraction mécanique). Certes vous trouverez des attractions pour toute la famille dont certaines datent de 1927 (la rivière enchantée par exemple) mais vous aurez aussi l'occasion de profiter de spectacles et parades notamment lorsque le parc se remplit.


Pourquoi le Jardin d'acclimatation ne fait pas le pari d'attractions aquatiques ?

Les équipes du parc sont toujours en émulation lorsqu'il s'agit d'acquérir des nouvelles attractions et différents projets sont parfois mis sur la table puis évincées pour un temps. Vincent mentionne le projet de la construction d'un flume (buches) mis au tiroir. Le Jardin d'acclimatation n'est pas un parc comme les autres, il est ouvert 365 jours par an. Les parcs qui font le pari d'un Flume (ou d'autres attractions aquatiques) les ferment en général l'hiver ou alors les visiteurs les désertent (en effet une descente des bûches en février ne fait pas rêver). Il vaut mieux un coaster ouvert toute l'année en toute météo qu'un flume fermé plusieurs mois dans l'année. Le Flume, c'est de l'entretien, de la consommation d'eau, des coûts réguliers, c'est très complexe à exploiter. Ça aurait pû être un format type "Krampus" de Nigloland mais c'est un format beaucoup trop gros et trop haut pour le jardin d'acclimatations.


Le Dragon chinois est maintenant fermé, que prévoit le parc ensuite ?

Le Dragon est le premier grand-huit fixe de France, il est là depuis 1985. Son âge avancé oblige le parc à se séparer de lui car les coûts d'entretien commencent a être trop élevés. Il est complexe pour les évacuations, de par le bassin en dessous (vide aujourd'hui).

Le projet d'ici 2024 est d'implanter à la place un launch coaster du constructeur Gertslauer. Le parc souhaite faire de ce nouveau projet d'un montant de 8,5 millions (Thématisation comprise) l'attraction numéro 1 pour supplanter « Speed rockets », déjà construit par Gerstlauer. Pour cela le choix s'est porté sur un coaster plus fort et plus puissant et unique en son genre en Europe : Le Dragon 2 (nom provisoire) qui proposera des pointes à 50 km/h ainsi qu'un passage en marche arrière.

Photo de la gare : 60 minutes grand format (via le formum coastersworld)


Avec une plateforme de retournement pour inclure une partie en arrière dans un parcours deux en un "Avant-arrière". Vincent nous indique que le grand-huit possédera 2 trains pour atteindre une rendement de 600 personnes/heure, une première pour le parc. Le chemin vers ce projet est délicat car il faut respecter les contraintes imposées par la ville de Paris, à titre d'exemple le parcours doit respecter les arbres présents car aucun ne doit disparaître et la limite de 12m est imposée pour la hauteur des manèges, le permis de construire est en cours d'acceptation... Le jardin d'acclimatation est avant tout un espace vert qu'il faut préserver du béton, d'ailleurs la volonté du parc pour ce projet est de faire réapparaître la rivière qui a été recouverte par une cuve de béton dans les années 80, le souhait est de redonner à cette zone son aspect d'écrin naturel avec le lit original de la rivière. Le voisinage sera bien sûr respecté car le coaster n'aura pas de lift (parfois bruyant) et les rails seront remplis de sable pour réduire au maximum les sons liés au passage des trains. Bien entendu cette attraction sera toujours destinée aux familles et saura satisfaire les habitués du parc car le nouveau projet restera dans la thématique Asie.


Qui du Jardin, de la ville de Paris ou de LVMH prend les décisions ?

Le jardin d'acclimatations appartient à la ville de Paris, mais la société du Jardin d'acclimatations, est détenue à 80% par LVMH et à 20% par la Compagnie des Alpes. Elle a la concession pendant 25 ans, avec une redevance et des engagements (tarif, accessibilité, entretien, etc...).

On pense les projets, on les propose à la ville de Paris qui étudie le projet dans son implantation, ses caractéristiques "urbaines", uniquement liées au permis de construire, ils ne viennent pas critiquer les choix de thématique, constructeur, etc...


Des fêtes, du renouveau, qu'est-il prévu pour animer encore le parc à l'avenir ?

Comme l'indiquait précédemment Vincent, le Jardin d'acclimatation ne mise pas que sur les attractions et les espaces verts. Il a également prévu des événements tout au long de l'année : festival de magie, animations de rue, présences d'artistes et comme chaque année en octobre on retrouvera le « Dia de los muertos ».

Vincent nous confie que le parc travaille pour l'ouverture d'une seconde maison hantée durant cette période festive. Il a aussi le projet de créer un événement pour Noël avec parades et manèges éphémères. Vincent nous conseille de regarder le calendrier des animations avant de prévoir sa visite afin de choisir sa journée idéale !


Un grand merci à Marie-Laurence, Vincent et Guillaume pour le temps accordé pour évoquer ensemble l'histoire & l'avenir du parc !

bottom of page