Rechercher

Chasseurs de tornades, Coaster à venir, Flume 2025: Interview de Rémi,chef de projet au Futuroscope

Le Futuroscope inaugure en 2022 sa nouvelle attraction "Chasseurs de Tornades". Quels sont les secrets de l'attraction ? Comment s'est déroulé le projet depuis sa création jusqu'à l'ouverture ? Hôtel, parc aquatique, attraction aquatique, coaster ? Quels sont les futurs projets du parc... Rencontre avec Rémi Codron, Chef de projet au Futuroscope.


Rémi, nous sommes ici devant Chasseurs de Tornades. Racontes-nous l'histoire de cette nouvelle attraction !

L'aventure pour les visiteurs c'est d'aller à la rencontre de 2 personnages qui sont Alex et Mélanie. Le premier est un baroudeur, chasseur de tornades depuis des dizaines d'années et Mélanie est une scientifique qui est la directrice du Cemex, le centre d'études en météorologie extrême qui s'est installé au Futuroscope.

On va proposer aux visiteurs d'aller à leur rencontre, de voir les nouvelles avancées technologiques. Sauf que tout ne va pas se passer comme prévu. Une tornade va venir frapper le site du Futuroscope et on va aller la chasser pour de vrai...


Techniquement, que cache l'attraction Chasseurs de Tornades ?

Le dispositif, c'est une plateforme de 120 places qui est fabriquée par Dynamic Attractions : Le Motion Theater. Cette plateforme est rotative, tourne à une vitesse de 30 km/h et est montée sur 3 appuis pour pouvoir bouger dans différentes directions. Tout autour de cette plateforme a été installé un écran LED cylindrique de 420 m² sur 8 mètres de haut. Cet écran géant de 17 mètres de diamètre comporte 800 dalles LED, ce qui en fait le plus grand écran LED d'Europe ! Autre particularité, c'est la motorisation de l'écran qui lui permet de venir coulisser sous terre pour faire apparaître l'entrée et la sortie de l'attraction ainsi que différentes scènes d'action. On a également pas mal d'effets spéciaux, du vent, de la pluie, des explosions, des étincelles, de la fumée, pour plonger au coeur de la tornade.


Alex et Mélanie sont au coeur du scénario, peux-tu nous parler de Bully ?

Bully est un Pick up, c'est un vrai véhicule de 2 tonnes qui est capable de tourner à 360° et de se déplacer sur un rail entre 2 scènes d'action. Ce pick-up dont on peine à reconnaitre la marque, c'est Isuzu qui nous l'a offert dans le cadre d'un partenariat. On en a même deux : un qu'on retrouve dans la file d'attente garé dans le garage d'Alex et un autre sur la grande scène, dans le main-show de l'attraction.


Comment se déroule la conception d'une telle nouveauté unique au monde ?

Pour la conception, il y a eu 4 ans d'études et de travaux. Le bâtiment date de 1995, qui était initialement l'attraction "Stars du futur" puis une exposition. Il était temps de renouveler ce pavillon qui commençait à s'essouffler. On a commencé par choisir la technologie : on a retenu le Motion Theater de chez Dynamic Attractions. À partir de là, on en a tiré une histoire qui était la chasse aux tornades, après plusieurs pistes étudiées.

On a détaillé le scénario, toute la thématisation, les décors puis une grande phase de réflexion sur les travaux. On a réhabilité une partie du pavillon, qu'on a également agrandi pour pouvoir y intégrer le main show avec la plateforme et les écrans.


Pour la construction, quels sont les métiers réunis à l'élaboration finale du projet ?

On a travaillé avec beaucoup d'entreprises : toutes sont françaises, à l'exception de Dynamic Attractions qui sont Canadiens. Que ce soit pour les effets spéciaux, l'audiovisuel, les décors etc, c'est du 100% "Made in France". Dynamic Attractions a apporté la solution de la plateforme "Théâtre mobile" centrale. C'est un produit catalogue qu'on est les premiers à avoir acheté.

Il existe une version de cette plateforme à Dubaï chez IMG Worlds of adventure, qui n'est pas totalement la même dans sa motorisation et dans le dispositif des sièges par exemple. Donc on est fiers d'avoir vraiment un premier de série.


Combien ça coûte d'ouvrir une telle attraction ?

La plateforme achetée & montée représente 7,5 millions d'euros du budget. Le bâtiment a été rénové, transformé et agrandi pour 4 millions d'euros. Les effets, l'audiovisuel, la mécanique, etc prend 4,5 millions du budget. On a investi 2 millions dans la thématisation, 2 millions dans la production du film et de l'ensemble des médias. Avec les autres frais, l'ensemble coûte 21 millions d'euros à peu près.


A l'annonce du projet, on a parfois pu faire un parallèle avec Le Dernier Panache du Puy du fou, qu'en dis-tu ?

Pour nous, les 2 concepts n'ont pas grand choses à voir. La catégorie d'attraction est différente : ici on est sur une attraction, le Puy du fou est sur un spectacle. Chasseurs de tornades est beaucoup plus courte avec 10 min, contre près de 30 min pour le Puy du fou. On est sur une plateforme de 120 places, le Puy du Fou sur 2500. Dernier Panache est un théâtre tournant à la vitesse du pas, nous sommes sur une plateforme dynamique, rotative. Donc voilà, c'est vraiment 2 types d'attractions différentes : La technologie est différente (projection vs LED). Eux ont une vingtaine de performers, nous un opérateur acteur... Deux formats, deux univers qui sont très bien tous les deux.


L'univers "climatique" est-il apparu comme une évidence ?

On s'est associé à François-Xavier Aubague qui est le réalisateur du film (ayant déjà travaillé au parc Astérix pour Attention Menhir). Il nous a proposé 6 pistes différentes, Chasseur de tornades évidemment, mais on a eu d'autres pistes : "La machine à rêves", un film d'action, une téléréalité... Différents scénarios avec plusieurs concepts où par exemple un visiteur du public devenait un personnage de l'histoire. On s'est arrêté sur "Chasseurs de tornades", étant l'histoire qui s'associait le mieux à la plateforme et la question climatique nous tient à coeur. Sensibiliser sur ce sujet nous semblait opportun.


Chasseurs de Tornades est très innovante, complexe et j'imagine capricieuse... Comment se déroule l'exploitation pour l'instant ?

Il est clair qu'avec l'assemblage technique entre une plateforme rotative, des écrans motorisés, une diffusion d'un film en 24k, qui est géré par 5 serveurs vidéo, plus un pick-up qui se déplace, les effets spéciaux, c'est sûr qu'on est lié à pas mal d'aléas techniques. On a jusqu'ici des petits aléas qu'on résout facilement, d'autres qui sont un peu plus complexes, c'est un peu les aléas d'une ouverture.

On a quand même eu au total 6 mois de tests dont 2 mois avec du public où on a aussi passé beaucoup de temps à améliorer l'expérience. C'est vrai qu'on est liés à certaines journées un peu capricieuses, mais c'est comme toute nouvelle attraction, il faut qu'elle se rode et on essaie de limiter au maximum les arrêts techniques !


Y'a-t-il une prise de photo intégrée dans l'attraction ?

La sortie de l'attraction est surprenante puisqu'on peut une dernier fois vivre une mini-tornade, cette fois devant l'objectif. Devant un fond vert, soufflés par un ventilateur, le visiteur peut repartir avec un souvenir décoiffant de l'attraction, imprimé sur place et envoyé par mail !


Quels sont les retours des visiteurs sur "Chasseurs de Tornades" ?

Aujourd'hui, ils sont très bons ! Chasseurs de tornades a déjà intégré le Top 3 ex-aequo en avec objectif mars. & l'extraordinaire voyage. Ces 3 attractions qui sont au même niveau avec une note de 9,3/10 donc c'est très satisfaisant puisqu'on vise toujours au dessus de 9.


Parlons avenir : Quels sont les futurs projets qui en cours au Futuroscope ?

On a tout d'abord la rénovation du restaurant "Studio Grill" qui sera entièrement transformé à l'hiver 2022. L'âge de glace va quitter le parc au profit d'une nouvelle expérience fin 2022 autour de l'univers des super-héros.

120 écolodges ouvriront en 2023 autour d'un lac, au coeur d'une forêt qui va se densifier au fil des ans. L'Aquascope sera un parc aquatique en 2024 où l'on retrouvera l'ADN du Futuroscope, liant l'eau et l'univers de l'image.

Le Flume "Mission Bermudes" ouvrira en 2025 et viendra compléter le plan d'investissement avec une grande expérience aquatique.

Découvrez les écolodges en cliquant ici

Découvrez l'aquascope en cliquant ici

Découvrez mission bermudes en cliquant ici


Des rumeurs parlent d'une arrivée de coaster pour 2025, qu'en dis-tu ?

Les rumeurs sont loin d'être fondées. Aucun projet n'est pour l'instant à l'étude et aucun coaster ne verra le jour en 2025. La prochaine grande nouveauté attraction est "Mission Bermudes" qui ouvrira en 2025 justement. En grandes sensations, nous avons Danse avec les robots & Objectif Mars, donc pourquoi pas après 2 nouveautés familiales (Objectif mars & Chasseurs de tornades NDLR) basculer sur une attraction à sensations fortes. Peut-être, rien n'est sur la table pour le moment.


Espace disponible, hauteur, quelles contraintes peuvent se présenter ?

La plaine devant l'Omnimax est disponible dans le parc et permettrait d'amener du flux visiteurs dans cette zone. Coté hauteur, le couloir aérien nous limite à la hauteur de la Girotour, soit 45 mètres, ce qui est amplement suffisant pour une attraction à sensations, mais une nouvelle fois, ce sont des suppositions, rien n'est à l'étude.


Peut-on voir les coulisses de Chasseurs de Tornades d'un peu plus près ?

C'est parti ! Cliquez ici pour découvrir les coulisses

Un très grand merci à Emmanuelle d'avoir permis cette rencontre & à Rémi de nous avoir accordé tant de temps pour visiter les coulisses & échanger sur cette nouveauté incroyable "Chasseurs de Tornades" à découvrir sans attendre au Futuroscope !







1 447 vues