top of page

DOSSIER | Comment Energylandia finance-t-il sa folle ascension ?

Dernière mise à jour : 21 févr.

Energylandia est un parc d'attractions qui a ouvert en 2014 à Zator en Pologne. Incroyable par son expansion rapide, le parc interroge autant qu'il fascine... Comment une telle ascension, d'un parc sorti de nul-part, est-elle possible ? Nous avons exploré les dessous d'Energylandia pour trouver des réponses, entre dossiers de subventions Européens et tableaux de financement en polonais... Plongeons au coeur de l'histoire d'Energylandia !


Energylandia : un parc à l'expansion phénoménale

Energylandia est le premier parc d'attractions de Pologne par sa taille, proposant un nombre incroyable d'attractions, adaptées aux plus jeunes comme aux amateurs de sensations extrêmes. Situé dans la ville polonaise de Zator, à une heure de Cracovie, le parc, bien qu'existant depuis seulement 7 ans, propose une multitude d'attractions avec un TOP 10 impressionnant !


7 ans d'extensions et de nouveautés

Le parc Energylandia grandit à une vitesse fulgurante depuis son ouverture de 2014. Sa superficie a doublé depuis sa création, passant de 26ha en 2014, à 43 hectares en 2021.

En 2022, Energylandia gagne 4 hectares supplémentaires, grâce à l'ouverture de Sweet Valey, ainsi que son nouveau coaster 2022 : Choco Chip Creek !


En 2021, le parc ouvrait une zone aquatique extérieure de 6 hectares, mais le parc ne s'arrête pas là, puisqu'il bâtit un parc aquatique indoor en 2023 !


Fun fact, l'expansion du parc est telle que même Google Map ne suit pas la cadence... Ainsi, les vues aériennes montrent le parc plusieurs années en arrière, sans Zadra, Abyssus, etc... mais pointent tout de même l'ensemble des attractions... Voyez plutôt :

Impressionnant, Energylandia projette en 2025 de quadrupler son implantation, avec 200 hectares !


La fréquentation d'Energylandia

Le parc Energylandia accueillait en 2014 environ 250.000 visiteurs, 1,2 millions en 2017, 1,5 millions en 2018 et à passé la barre des 1,8 millions de visiteurs en 2021, soit autant que le Jardin d'acclimations ou le Futuroscope.

La politique de nouveautés du parc semble payante pour attirer les visiteurs ! En 2022, ce sont 2 millions de visiteurs qui sont espérés par Energylandia... Avec un panier moyen (tickets, repas, boutiques...) estimé par nos soins à 45 euros par jour et par visiteur, le parc pourrait prochainement atteindre un chiffre d'affaire annuel avoisinant les 90 millions d'euros.


La course au record de coasters

Au niveau mondial, Energylandia reste en 2022 le 2ème parc en nombre de coasters (19 attractions de ce type), juste derrière le parc californien Six Flags Magic Mountain qui en comptabilise 20. Palmarès fulgurant, découvrez la liste de l'ensemble des coasters construits par le parc Energylandia depuis son ouverture en 2014 !

Nom

Année

Type

Choco Cheep Creek

2022

Mine train Vekoma

Abyssus

2021

Launch coaster Vekoma

Light Explorers

2021

Family boomerang Vekoma

Draken

2019

Junior coaster P&B

Frida

2019

Junior coaster Vekoma

Zadra

2019

Hybride RMC

Hyperion

2018

Méga coaster Intamin

Speed

2018

Water coaster Intamin

Boomerang

2017

Family boomerang Vekoma

Circus coaster

2017

Junior coaster SBF

Frutty Loops coaster

2017

Coaster SBF

Formula

2016

Launch coaster Vekoma

Dragon roller coaster

2015

Suspended coaster Vekoma

Energus roller coaster

2015

Junior coaster Vekoma

The mayan

2015

Inverted coaster Vekoma

Mars

2014

Junior coaster SBF

Owocowy Ogrod

2014

Junior coaster SBF

Viking roller coaster

2014

Wild Mouse SBF

Energylandia : La riche famille Goczał à la tête du parc

Le propriétaire du parc : Marek Goczał, est un homme d'affaire important en Pologne, notamment propriétaire d'une célèbre (en Pologne) marque de boissons énergisante. Figure historique du pays, il est le riche propriétaire de deux boites de nuit réputées : Energy 2000, des établissements immenses, proposant des divertissements uniques (évènements musicaux, thématiques, concerts de DJ, etc). En 25 ans, ce sont plus de 8 millions de clients qui se sont ambiancés dans le seul club de PRZYTKOWICE

Un jour, l'histoire raconte que la famille aurait visité Gardaland en Italie, un grand parc d'attractions très charmant, Marek étant un grand fan de parcs et de sensations. Les enfants Goczals - aux envies bien prestigieuses - auraient alors questionné leur père sur "Pourquoi il n'avait pas construit un parc d'attractions similaire pour eux en Pologne ?". Plusieurs années ont passé et en 2014, Energylandia ouvrait ses portes.


Les appels aux subventions Européennes pour développer le parc.

Plusieurs fonds Européens sont régulièrement sollicités par Energylandia, tout comme bon nombre d'autres structures, parcs de loisirs et entreprises : un fond utile au développement régional et un autre pour le développement intellectuel et technologique.


Un fond Européen de développement régional

La Pologne se positionne timidement dans le classement du tourisme européen. Le Pays doit son tourisme à l'attrait de Cracovie mais aussi aux lacs et forêts de Mazurie. Pays de la nature et de la culture, la Pologne est aussi associée aux routes de mémoire.


En bref, peu de loisirs ou de concurrence dans le domaine des parcs d'attractions. Un fond dédié au développement régional a toute sa place pour promouvoir les actions touristiques dans le pays.


Un fond Européen de développement intellectuel, technologique et d'innovation

Investir dans la recherche, le développement technologique et l'innovation, telle est la vocation du FEDER (fonds européen de développement régional). Idéal pour un parc aux grandes ambitions : records, nouveautés, innovations technologiques sont autant d'arguments utilisés par Energylandia pour solliciter l'Europe dans sa course à l'expansion.


Exemples de subventions récoltées par Energylandia.


Nota : Les financements et subventions indiqués dans cet article sont issus de registres de comptes Européens, ils peuvent concerner tout ou une partie des projets présentés (zones, attractions, technologies...)


Focus sur le financement de Choco Chip Creek à Energylandia.

Choco Chip Creek est un coaster de type Mine Train par Vekoma qui s'inscrit dans une nouvelle zone du parc : Sweet Valley, une zone aux couleurs acidulées thématisée sur un univers rempli de gourmandises, de sucreries et de confiseries.

Intitulé du premier financement : Déploiement d'une nouvelle génération de dispositifs de circulation "Rollercoaster minier innovant et super confortable à sorties multiples"

Par ce financement, le parc souhaite "mettre en œuvre les résultats des travaux de recherche et en offrir un service innovant à l'échelle mondiale sur le marché".

Voici les travaux en question : "L'innovation est la création d'amortisseurs réduisant la vibration, une solution testée en laboratoire et en conditions réelles. La mise en œuvre de la nouvelle technologie contribuera au développement de l'industrie à long terme."


Intitulé du deuxième financement : Accroître la compétitivité de l'entreprise Energy 2000 en mettant en œuvre une technologie innovante de dispositif de circulation de grande taille.

Par ce financement, l'objectif principal est "la mise en œuvre de montagnes russes innovantes [...] par l'utilisation d'un système actif innovant de mise en forme de la dynamique de conduite nous permettra d'offrir un service qui offre une expérience complètement nouvelle.

Vous n'y comprenez rien ? C'est normal car flou et peu détaillé (le dossier fourni à l'UE est évidemment plus complet mais inaccessible)... Toujours est-il que 4,3 millions d'euros ont été ici débloqués.


Le coût total du projet est de 11,9 millions d'euros, la valeur du financement européen pour le système d'amortisseurs innovant est de 3,5 millions d'euros, plus 4,3 millions pour le second financement, soit 7,8 millions d'euros.


Focus sur le financement d'Hyperion à Energylandia.

Hyperion est un méga-coaster construit par Intamin. Ouvert en 2018, il culmine à 77 mètres de haut et est une des attractions préférée des visiteurs d'Energylandia.

Intitulé du financement : Recherche et développement afin de créer un Mega-Coaster innovant et une nouvelle dimension de confort.

Par ce financement, l'idée est de développer une "solution reposant sur l'utilisation d'éléments amortisseurs de vibrations innovants à l'échelle mondiale (vibro-isolateurs), qui permettront de réduire les vibrations.

Le coût du projet est de 13,5 millions d'euros, la valeur du financement européen pour le système vibro-isolateur est de 4,3 millions d'euros.


A chaque financement, les arguments sont multiples : gain financier en maintenance, intérêt RSE, création d'emplois, intérêt pour l'industrie, innovation majeure, etc...


Focus sur le financement de technologies et innovations.

Pour financer certaines installations technologiques coûteuses, le parc Energylandia peut aussi compter sur l'appui de fonds Européens !

Intitulés des financements : « Construction d'un parc d'attractions innovant alliant technologie, divertissement et éducation : ludo-éducatif », ou encore "Révolution dans l'industrie du divertissement : sensations physiques dans la réalité virtuelle."


Dans le cadre de ces financements, Energylandia empoche 16,5 millions d'euros de subventions multiples, utiles au déploiement, entre autre, de 3 montagnes russes, équipées de la technologie VR dernier cri.

Seulement voilà, ces trois attractions High-Tech, Energus, Mayan, Dragon avaient reçu des casques VR, finalement non installés, supprimés ou peu exploités... Dommage. Voici un exemple des voyages virtuels que vous pouviez explorer.

Pour conclure, notre focus sur le financement d'Energylandia n'a pas vocation à critiquer ou évaluer la pertinence des subventions accordées. Il vise uniquement à répondre aux questions fréquemment soulevées sur les moyens d'Energylandia pour se développer aussi rapidement.


Les nombreux investissements d’Energylandia sont essentiellement permis grâce aux aides européennes. La volonté de rendre le secteur du divertissement attractif en Pologne explique ces apports financiers. A la tête du parc, le propriétaire a l'expérience bien rodée dans la gestion des entreprises dispose déjà de fonds conséquents. Bien que le nombre de visiteurs ne soient pas encore en concordance avec la multiplicité des investissements, le parc connaît une croissance importante qui n’est pas prête de s’achever. Pour plus d'informations, découvrez les quelques informations (en polonais, bon courage) sur : les subventions en innovation d'Energylandia et les fonds européens.






Comentarios


bottom of page